Un petit vote toutes les deux heures !

[LOTERIE] Quinn Hennings - Ezechiel Dawson


◘ ◘ ◘ http://elisabeth-arkham.forumgratuit.be ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Mar 16 Aoû - 7:31

Amadeus Arkham
It’s only madness that makes us what WE ARE
« Ouais, toujours la même chose, me saoule. Nan, je te rappelle. Nan, c'est bon, t'inquiète, j'oublierai pas. Bye. »

Ca faisait des heures que Karl était coincé là à observer la cellule. C'était totalement inintéressant. Ils avaient tellement drogué le gamin qu'il ne bougeait pas du tout. Il aurait mieux fait d'aller s'acheter un burger, l'heure du déjeuner approchait, mais il allait se faire incinérer sur place si jamais quelqu'un trouvait le siège vide. C'était totalement con, il ne servait à rien ici, il y avait pourtant bien des dingues à surveiller ici, alors pourquoi est-ce qu'on l'avait assigné à ce mioche emo ridicule, merde ?! De l'autre côté du miroir sans tain, aucun mouvement. Il avait bien essayé de causer dans le micro, de faire des bruits bizarres pour voir s'il se passait quelque chose, mais en vain. Ce gosse était aussi intéressant que... Ben que n'importe quoi de profondément endormi.
Il entendit un bruit sur sa droite et tourna la tête juste à temps pour voir le bibliothécaire passer dans le couloir. Il connecta deux neurones et sauta sur ses pieds.

« Eh, toi ! Heu... Ouais, toi. Tu rendrais un service à un pote ? Faut juste surveiller ce gars, là, je reviens dans un quart d'heure à tout péter, faut que je me choppe à manger. Si tu veux, tu peux utiliser le micro, là, c'est rigolo, et de toute façon il entend rien. Merci, mec ! »

Et avant que l'autre ne puisse refuser le service, il s'éclipsa. Il pourrait toujours dire qu'il avait confié son poste à quelqu'un et que ce n'était pas lui qui avait déserté. Il se mit en quête d'une barquette de frites.

Au même moment, dans la cellule derrière la vitre sans tain, un grand frisson parcourut le corps du patient qui avait pratiquement fini d'assimiler la drogue.



Messages : 224
Date d'inscription : 24/11/2013
Métier/Occupation : Grand maître du bal de fous.



◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Dim 4 Sep - 17:34

Quinn Hennings
Quinn ne comprit pas exactement comment il se retrouva devant une grande vitre derrière laquelle se trouvait ce qui semblait être un cadavre face à lui et un micro sous le nez mais cela l'enchantait. La vie de bibliothécaire dans l'asile d'Arkham n'était pas aussi amusant que ce qu'il aurait aimé. Les esprits les plus tordus avaient rarement l'occasion de venir emprunter des livres à la bibliothèque pour leur club lecture du samedi après-midi et des membres de la sécurité avaient remarqué que Quinn fouinait un peu plus que nécessaire dans des endroits où il n'avait aucune raison de se trouver. Il s'était fait rappeler à l'ordre à plusieurs reprises.
Mais là … Là il allait pouvoir s'amuser un peu.

Quinn tapota le micro avant de fermer la main sur l'embout. Il approcha sa bouche pour parler. "Test, un, deux, trois." Oops, un peu trop fort. Pourtant ça ne sembla pas déranger plus que ça le gamin toujours aussi inerte. Il semblait s'être prit une très mauvaise cuite. Ne manquait plus que le dégueulit sur les fringues. Il avait déjà la bave à la bouche. Pendant une micro-seconde Quinn fut piqué d'une pointe de pitié pour le jeune homme capitonné et drogué. Ca ne dura pas bien longtemps puisque déjà il avait trouvé comment s'occuper.

"Ici la Voix. Nous accueillons dans le SAS le joueur...-" Quinn chercha un moment autour de lui un indice qu'il pourrait avoir sur l'identité du type derrière la vitre. Son regard se posa sur un dossier qu'il ouvrit. La photo du type, son âge (tient, ils avaient le même âge, amusant), son nom et prénom. Des informations qui n'apprenaient pas grand chose à Quinn. "Ezéchiel Dawson! Ezéchiel... C'est votre quinzième semaine ici dans la maison des secrets, qui est devenue la votre au fil des semaines. L'heure est maintenant venu aux confessions. Mais avant un petit sourire."

Quinn appuya sur le bouton mute du microphone qui s'éteignit. Il devina qu'il était maintenant impossible à Ezéchiel de l'entendre à présent. Non pas qu'il avait quoi que ce soit à dire. Remontant ses lunettes sur son nez, il sortit son téléphone de sa poche pour tenter de prendre une selfie après s'être retourné. Etre dans le cadre en même temps que le jeune interné fut toute une épreuve mais après une bonne vingtaine de photos il parvint à en prendre une qui lui plut. Quinn se rassit sur le siège bien plus confortable que celui qu'il avait la bibliothèque. Celui-ci avait des roues et le dossier pouvait être ajusté. En plus ça tournait... que demander de plus.
Choisissant le meilleur filtre pour sa photo, le nez sur son téléphone, Quinn s'amusait à tourner sur sa chaise de bureau sans faire plus attention à celui qu'il était supposé surveiller.

Spoiler:
 



Messages : 20
Date d'inscription : 12/07/2016
Métier/Occupation : Bibliothécaire à Arkham



◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Ven 9 Sep - 13:14

Ezéchiel Dawson
Si l’on pouvait enregistrer les sons qu’un patient entend dans sa tête, on entendrait, dans le cas d’Ezéchiel Dawson, un grondement sourd qui semble se répercuter contre de hautes falaises, et un sifflement strident, juste assez fort pour être agaçant. C’est sans doute un effet de la drogue, il faut dire que les gardiens n’ont pas lésiné sur les moyens lors de l’administration des calmants au futur trentenaire. C’est une grande première pour lui, se voir imbibé d’autant de produits chimiques. Recroquevillé en plein milieu de la cellule, à l’endroit même où il avait été déposé une heure plus tôt, il n’entend rien du manège derrière la vitre, même s’il commence à percevoir les paroles du garde. Il est trop faible pour crier, parler ou même réagir, si bien que personne ne peut dire à quel moment son ouïe revient un tant soit peu à la normale.

Etrangement, même collé au sol en béton glacial, Ezéchiel avait chaud. Beaucoup, beaucoup trop chaud. Il ignore royalement la voix dans le micro, remarquant tout de même que ce n’était plus le même garde. Toutefois, sans comprendre ce qu’il se disait, il devine qu’il s’agit d’un autre décérébré, et pour preuve, l’ancien chanteur ne pige pas un mot de ce charabia. Plutôt que de cogiter sur la signification des mots apportés par le crachat du micro, Ezéchiel rampe tant bien que mal jusqu’à une espèce de seau en métal posé dans un coin. La distance lui semble infranchissable, mais après une éternité à se traîner, il parvient à se saisir de l’objet et vomit copieusement dedans. La fièvre lui donne des spasmes musculaires douloureux, et la personne derrière la vitre n’y prête guère d’attention puisqu’elle se prend en selfie.

Après avoir craché une bile amère, le blond se refuse à appeler au secours, de toute façon, son appel serait probablement tombé dans l’oreille d’un sourd. Les bras enroulés autour de son corps, il tâche de se rouler en boule, au plus proche du sol froid. Le jeune homme a la nette impression qu’il va crever, sans doute à cause de ces putains de calmants, et dire que personne n’ira réclamer son corps…


HRP:
 



Messages : 44
Date d'inscription : 12/05/2016
Métier/Occupation : Etoile tombée bien bas


Profil psychiatrique
Statut : Pensionnaire à Arkham
Relations:


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Mar 15 Nov - 0:03

Quinn Hennings
Quinn finit par arrêter de tourner sur sa chaise une fois la photo postée sur instagram, facebook, twitter et tous les réseaux sociaux qui lui passait par la tête. "Retrouvailles" lui semblait être une bonne légende. Il commençait à avoir mal au coeur et n'avait pas envie d'imiter le jeune garçon. Après tout il n'avait pas de seau à disposition. Il posa donc son téléphone sur le plan de travail pour se pencher sur la grande vitre qui offrait un spectacle des plus pathétiques. Son interlocuteur n'était pas très réactif et ça n'amusait pas du tout Quinn. Il tapota le micro avant de l'activer encore une fois.

"-Eze, on a du mal à se remettre de sa cuite? C'est la vieillesse, ça. Je t'ai connu plus frais."

Il abandonna une nouvelle fois le micro pour fouiller dans les poches de son sweat-shirt et sortir feuilles, herbes aromatiques et une barre de cannabis. Il était rare que Quinn ne sorte sans tout l'attirail. Après tout c'était à des fins médicales. On ne savait pas quand une nouvelle crise pouvait frapper et mieux valait prévenir que guérir.
Ses doigts aguerrit ne mirent pas longtemps à effriter la weed et rouler le bédo. Ses gestes trahissaient l'habitude qu'il avait de se défoncer. Peut être pas pour des raisons si médicales que ça.

Finalement ça le faisait un peu chier d'être coincé ici, avec l'ancienne petite starlette qui avait fait frémir des milliers de demoiselles en chien (mais souvent trop jeune pour mettre des mots dessus). Il n'était pas bavard et ce n'était pas drôle du tout. Quinn souffla un long nuage de son mélange des plus aléatoires. Il alluma une nouvelle fois le micro.

"-Sinon ça va, les amis, la famille? Qu'est-ce que tu racontes de beau? Arrête de faire l'amour à ce sceau, c'est presque indécent."

Il récupéra pour voir le nombre de réactions que sa selfie toute fraîche avait provoquée. Beaucoup de troll, un peu d'indignation, le système américain était révoltant, blabla, plus de respect dans ce putain de monde. En effet. Bouhou. Ce n'était pas Quinn qui allait pleurer Ezéchiel. Déjà quelle idée d'avoir un nom pareil.



Messages : 20
Date d'inscription : 12/07/2016
Métier/Occupation : Bibliothécaire à Arkham



◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Lun 21 Nov - 11:10

Ezéchiel Dawson
Vautré sur le seau, il te faut quelques instant avant de reprendre une respiration normale. Le goût atroce dans ta bouche y restera car ces cellules n'ont pas de robinet ni de sortie d'eau. Tu te redresse sur ton séant, une main toujours calée contre l'objet en métal, on ne sait jamais. Encore une fois, une voix criarde et désagréable sort du micro, incapable de mettre un nom sur ce timbre qui ne t'es pas inconnu, tu préfère te concentrer sur toi. Tes yeux roulent dans leurs orbites, comme s'ils ne pouvaient pas se fixer dans les deux trous prévus à cet usage. Tu as la désagréable impression de voir à l'intérieur de ton crâne. La tête rejetée en arrière, tu essaie de te rappeler comment on utilise ses neurones.

A la troisième prise de parole du gardien, tu lui crache un "ta gueule" bien mérité. Putain, cette voix n'est pas si insupportable, c'est juste qu'elle est associé à un mauvais moment. Mais lequel ? Comme après une soirée un peu trop arrosée, tu plonge en arrière, enfin, en arrière dans le temps... Des visages flous, des sons, des éclats de voix, des gestes, des odeurs, ta mémoire n'est pas tout à fait au point, mais il te semble te souvenir de plus en plus précisément d'un petit groupe sympa. Pourquoi est-ce que la bonne humeur n'avait pas duré ? Aucune idée. Tu te souviens juste des gestes lents et désinvoltes d'un type. Au début, tu crois que ça t'avais plu, mais à un certain moment, ça avait été trop d'insolence et d'amateurisme.

D'un coup, tu te laisse choir contre le sol, aucune idée de son nom, son groupe n'était pas resté longtemps avec le tien, de toute évidence. Une soudaine envie de haine te viens, de mépris.

"T'es qui ? J'arrive même pas à te situer, p'tain."

L'appréciation de "looser" te viens naturellement, même si tu n'es pas tout à fait en position de le dire. Petit à petite, des brides de souvenirs te reviennent, un ton condescendant, une invitation à ne plus jamais remettre les pieds sur ta tournée. Un jeune homme sympa, mais toujours en retard aux concerts, si bien que toi et ta bande perdiez votre réputation.

"T'es l'incapable hein ? J'me souviens de ta fichue voix. Le mec toujours en r'tard."

Un ricanement vaseux te secoue tout entier, ces moments où tu étais en position de force te manquent.



Messages : 44
Date d'inscription : 12/05/2016
Métier/Occupation : Etoile tombée bien bas


Profil psychiatrique
Statut : Pensionnaire à Arkham
Relations:


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Aujourd'hui à 3:41

Contenu sponsorisé







[LOTERIE] Quinn Hennings - Ezechiel Dawson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1