Un petit vote toutes les deux heures !

After all this time ? [ft. Grace & Edward]


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Dim 30 Oct - 18:25

Jude Nashton
La nuit dernière, Jude n'avait pas réussi à trouver le sommeil d'elle même. Son entretient avec le Dr Waterhouse, cette nouvelle... Tout ça l'avait chamboulé. Elle avait trainé telle une âme errante dans Gotham, à se demander sérieusement si tout ceci valait réellement la peine. La jeune femme ne menait pas réellement de combat, si ce n'était contre elle même. Jude s'était arrêtée dans une pizzeria de Park Row, et leur avait récupéré une "Bob Marley"... Rien de bien exotique là dedans, si ce n'était que le carton contenait de l'herbe en plus. Bien souvent, cette commande spéciale n'était même pas pour elle, mais pour Dawn qui estimait en avoir besoin plus que tout pour assurer ses heures de "travail". Mais ce soir là, la rouquine ne s'était pas faite prier bien longtemps. Elle voulait juste dormir, vider son esprit de tout, arrêter de penser. Juste ça.

Ses rêves avaient l'amer goût du cauchemar. Encore une fois, elle se réveillait à plusieurs reprises, mal, et trop rapidement pour que ses blessures récentes ne se taisent. Elle avait contraint Dawn à dormir avec elle ce soir là, et ce ne fu qu'à partir de ce moment que la nuit se montra plus clémente. Jude s'était retrouvée à nouveau seule avec son amertume et ses questions une partie de la journée durant. Elle appréhendait tant ces retrouvailles. Debout sur ses deux jambes, immobile comme un poteau, faces aux lourdes grilles de l'asile à nouveau. Elle ne savait plus très bien si ses motivations étaient aussi nobles qu'elle le prétendait, et le rejet... Elle en avait si peur, et pourtant. Abandonnant à nouveau son compagnon à quatre pattes, Jude pris une profonde inspiration et se décida enfin à avancer. Elle saurait au moins sur quel pied danser après cela. Derrière le comptoir de l'accueil, se dressait un visage différent de la veille. Beaucoup plus calme cette fois, elle s'adressa à l'homme en se présentant, réclamant avec politesse son droit de visite, insistant légèrement sur le fait que le docteur Waterhouse avait été prévenue la veille. Après vérification, on lui demanda de patienter jusqu'à ce qu'on vienne la chercher. Quand Grace se présenta, Jude lui tendit une main hésitante, un sourire aussi triste qu'un Saule.

" J'espère que je n'vous dérange pas... Encore une fois. "


Elle la suivit alors dans le dédale des couloirs de l'asile, sans quitter le rez-de-chaussée. Silencieuse comme une tombe, elle observait avec grand intérêt la vue offerte par les fenêtres barrées. Ce n'était pas un hôpital, c'est une cage... Avait-elle pensée. D'une certaine manière, ce n'était pas faux, il s'agissait d'un endroit à caractère pénitencier, il serait stupide de penser autrement. Mais ne l'était-elle pas un peu dans le fond ? Une porte ouverte. Jude laissa Grace y pénétrer la première, comme si cela lui donnerait plus de contenance pour la suite. Quand son regard se posa sur l'intérieur, elle l'aperçu. Un nœud cru malin alors de se faire dans son estomac, alors qu'elle s'arrêtait net, interdite. Il était là, assis sagement, semblant attendre de voir ce qu'on lui voulait, ce petit air supérieur qui lui allait si bien, gravé. Jude souris intérieurement en pensant que certaines choses ne changerait jamais. Mais le revoir après tant de temps... La jeune femme était à mis chemin entre joie et tristesse, surtout après avoir entendu le sort funeste qui l'attendait dans son taudis. C'était injuste pensa t'elle à nouveau. La jeune femme pris une profonde inspiration, le cœur battant, elle se murmura à elle même.

" Tiens toi derrière moi, et si l'heure s'en vient, alors prends moi la main Namuche. "

Invoquer la clémence d'un démon païen dans pareilles circonstances était d'une ironie risible. Namuche - ou Namouché si vous préférez -, était dans les croyances bouddhistes l'acolyte de Mara, leur équivalent satanique. Il était dans leur culture cet esprit espiègle qui les privait d'eau en provoquant la sècheresse, laissant mourantes les cultures et les estomacs creux. Comme pour se donner contenance et courage, l'implorant sans réellement le faire - Jude ne croyait pas aux Dieux, quels qu'ils soient - d'interdire à ses yeux le moindre flot. Elle entra à son tour, se décalant légèrement sur le côté pour se rendre visible.

" Eddy.. "

avatar


Messages : 39
Date d'inscription : 29/05/2016
Métier/Occupation : Dealeuse


Profil psychiatrique
Statut : Cliniquement sain
Relations:


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Dim 30 Oct - 20:08

Grace Waterhouse
No one's beyond help
Grace était occupée, si l'on puis dire, à tripoter un bout de papier entre ses doigts. Il s'agissait d'un bandeau destiné à être attaché autour du poignet d'un des patients, comme ceux que l'on met aux bébés dans les maternités. Quelque part, c'était ironique, puisqu'on venait de lui apprendre que le patient en question avait tenté de se suicider dans la matinée, mais curieusement, elle ne pensait pas à ça. Elle aurait tout le temps de travailler en profondeur sur leur prochaine séance. Pour l'instant, elle attendait fiévreusement que Jude Nashton vienne toquer à sa porte pour voir Nygma. Elle savait que la jeune fille devait revenir aujourd'hui, mais pas à quelle heure, et l'incertitude la rongeait, quand bien même elle aurait su. Viendrait-elle réellement ? Et si quelque chose de grave lui était arrivé, cette nuit ? Arborerait-elle de nouvelles marques de coups ? Demanderait-elle de l'aide à Nygma, malgré ce qu'elle avait affirmé la veille ?

Grace se força à ranger toutes ces questions au fond de son esprit et à travailler pendant le reste de la matinée. Elle déjeuna d'un des sandwiches infects servis par la cafétéria, l'agrémenta d'un café, et retourna s'enfermer dans son bureau. Même ses collègues purent noter qu'elle était plus taciturne qu'à l'ordinaire.

Elle rédigeait la première page d'un dossier depuis une demi-heure lorsqu'on vint enfin la trouver pour lui annoncer l'arrivée de celle qu'elle attendait. Elle bondit de derrière son bureau et dégringola les escaliers jusqu'au rez-de-chaussée, traversant le hall à grands pas en direction de la visiteuse dont la présence lui faisait si plaisir et avait une chance de sortir Nygma de son mutisme quotidien et de son humeur ronchon du moment. Voyant la jeune fille lui tendre la main, elle s'en saisit délicatement pour la serrer, n'ayant pas oublié les mouvements de recul qu'elle avait surpris la veille à chaque fois qu'elle avait fait mine de l'effleurer.

« Bienvenue ! Je suis contente que vous soyez là, Jude. »


Elle lui offrit un beau sourire encourageant, le premier de la journée, se rendit-elle compte. Ca ne lui ressemblait pas du tout. Il ne fallait pas qu'elle abandonne son entrain à l'entrée de l'asile, autrement, elle allait finir aussi cinglée et rébarbative que … certains de ses collègues qu'elle ne nommerait pas. Aussi maussade que les gardes, aussi renfrognée que l'employé qui passait changer le filtre de la machine à café. Ca ne lui convenait pas. Ce n'était pas « elle ».

Elle guida Jude vers les salles de visite à travers les couloirs aux murs suintants qu'elle connaissait bien à présent. La pénombre qui y régnait lui était familière, et c'était en sortant le soir qu'elle clignait des yeux s'il faisait encore jour, et pas en entrant pour tenter d'y voir clair. Elle poussa une série de portes dans ce dédale labyrinthique et soudain, celle qu'elle ouvrit donna sur la salle où Edward avait déjà été amené.
Elle hésita une fraction de secondes avant de lui parler. Etait-il encore énervé contre elle pour une raison qui lui échappait ? Comment se sentait-il aujourd'hui, comment réagirait-il à ses mots, à ses expressions ? Elle avait peur de lui déplaire, une fois encore. Mais il fallait mettre Jude à l'aise, et elle ne l'aurait pas été si même le médecin était réticent à l'idée d'adresser la parole à son patient. Pas de raison d'être effrayé, à priori. Il avait l'air calme, attendant de voir ce qui allait se passer.

« Bonjour, Edward... Vous avez de la visite ! Jude est venue vous voir. J'avais demandé à ce qu'on vous prévienne, mais peut-être qu'on a oublié de te faire passer le message ? Je n'ai pas eu le temps de venir moi-même, je suis désolée.»

Elle se tut. Il valait mieux, avant qu'elle ne commence à trop parler sous le coup du stress. Elle entendit Jude murmurer quelque chose dans son dos avant d'entrer dans la salle et se retourna vers la jeune fille qui resta sur le côté plutôt que de venir directement à la table comme le faisaient la plupart des visiteurs, pressés de s'asseoir. Après tout, plus vite on a commencé, plus vite on a fini, n'est-ce pas ?
Grace tira une des deux chaises qui avaient été mises à leur disposition pour inviter Jude à s'asseoir, puis prit place elle-même, curieuse, elle devait bien l'avouer, de savoir ce qui allait se dire entre l'homme-mystère et sa jeune parente.

avatar


Messages : 263
Date d'inscription : 16/06/2016
Métier/Occupation : Post-doctorante en psychologie à Arkham


Profil psychiatrique
Statut : Cliniquement sain
Relations:



After all this time ? [ft. Grace & Edward]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1