Un petit vote toutes les deux heures !

Sylvestre Herman | La musique est la plus douce des folies


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Lun 15 Aoû - 15:13

Sylvestre Herman

Sylvestre Herman

Fiche d'identité
► Nom complet : Sylvestre Herman
► Surnom(s) : Syl
► Âge : 26 ans
► Nationalité(s) : Franco-américaine
► Statut civil : Froid
► Résidence : Un appartement à Gotham
► Métier : Pianiste, musicothétapeute, compositeur et professeur de musique
► Groupe : membre du personnel (en tant que musicothérapeute)
► Affiliation : Aucune

► Célébrité : Pierre Niney
► PV/Scénario/Inventé : Inventé

Signalement
Sylvestre est grand et maigre, on ne pourra jamais le nier et c'est la première chose qui frappe quiconque le croise. Complexé par ce trait physique, il reste pourtant extrêmement droit, ne voulant pas se courber de trop comme la plupart des hommes de sa taille. Cependant, il doit très régulièrement plier l'échine pour ne pas s’assommer contre un chambranle de porte. Beaucoup le comparent à une brindille sèche et prête à se briser et allez savoir s’ils parlent de son cœur ou de son allure. Pourtant, même si ses costumes parfaitement ajustés ne le laissent pas paraître, Sylvestre possède une musculature non négligeable. Depuis qu'il a décidé de caresser le mal et la folie du sens du poil, il ne se laisse pas prier pour aller régulièrement s'entraîner, la nuit, loin des regards indiscrets, pour ne pas se faire écraser par le premier venu.

Un autre de ses complexes reste son nez. Incroyablement droit, aquilin, il apparaît comme un pique sur son visage. Il a du caractère ce nez et va comme un gant avec la personnalité frigide du jeune homme. Ses lèvres, quant à elles, sont fines et parfaitement dessinées. Sa bouche semble sourire toute seule grâce à ses commissures naturellement relevées. Ses yeux sont ronds et bruns, ses sourcils sont fins et son menton symétrique. Son visage est long et une ligne de poils et de cheveux vient l'encadrer. Ses cheveux sont coiffés au bon vouloir de l'humeur de Syl et sa barbe, elle aussi, est soumise à l'état du pianiste. Tantôt parfaitement coiffé, les cheveux en arrières et le visage lisse et doux, tantôt ses cheveux mi long en bataille et un collier en couple avec une moustache.

Sylvestre possède une beauté extrêmement froide et atypique. Il ne possède pas d'atouts physiques particuliers, hormis ses longs doigts fins aux lignes gracieuses. Il aurait pu être danseur classique, ou mannequin étrange. La séduction n'étant pas son centre d'intérêt premier, il ne cherche pas à se mettre en valeur pour des hommes ou des femmes. Il préfère s'habiller pour lui et ne montre son corps en aucun cas. Toujours très soigné, il oscille entre le costard et les chemises ajustées, avec des pantalons slims qui tombent parfaitement au niveau de ses chevilles. L'hiver il se munit d'un manteau en laine et d'une écharpe en soie. L'été, il ne s'avisera jamais de porter un short ou un débardeur, il préfère rester toujours élégant et met une somme considérable dans sa garde robe.

De manière général, son élégance met mal à l’aise. Il semble avoir été fait comme une poupée, au poil prêt. Pourtant, son charme opère régulièrement et il attire beaucoup plus de gens qu’il ne le devrait. Pourtant, lorsqu’il s’énerve, il en devient effrayant. Le blanc de ses yeux rougit sous la pression dans son crâne, son visage habituellement sans rides est déformé par la colère, sa mâchoire se crispe et son corps se tend. Quand une crise dû à une panne d’inspiration apparaît, il s’arracherait presque les cheveux et on ne reconnaît alors plus le grand dandy toujours si calme.

Antécédents psychiatriques
Quand Sylvestre n'enseigne pas, il passe le plus clair de son temps les doigts vissés sur son piano. S'acharnant à atteindre la perfection, il peut passer des heures, des nuits et des jours entiers sur ce magnifique instrument. • Sylvestre ne supporte pas les animaux, surtout les chats, étant la première moquerie exercée sur son prénom. • Syl ne mange que très peu, pourtant, il ne peut que succomber à une délicieuse pâtisserie. Ce doit être ça qui le tient en vie, finalement. • A un humour assassin. Sylvestre est très ironique et cynique. • Depuis qu’il a débarqué à Gotham, Sylvestre a beaucoup changé, ses vices et ses obsessions s’ancre de plus en plus en lui, comme si la ville l’empoissonnait. • Son plus grand rêve est de se retrouver envahi par la lumière des projecteurs. Il ne souhaite qu'une chose : montrer au monde entier son talent. • « Ami », ce terme lui est inconnu. « Rival », est un mot plus correct pour désigner les personnes qui l'entourent. • Beaucoup pensent que Sylvestre est timide, mais il n'en est rien. Sans peine, il vous dira que vous êtes diablement mal habillé et jamais il ne rougira. Ne vous trompez pas, le mépris n'est pas de la timidité. • Est absolument athée. • Nyctalope, il voit mieux que certains dans la pénombre et discerne les formes qui l'entourent peu importe l'heure, l'endroit et la luminosité. Pour lui cette particularité est assez banale, car elle fait partie de son quotidien. Il n'en a jamais vu l'utilité, car il a toujours connu le monde ainsi. Il ne s'en ai jamais rendu compte, mais sans sa nyctalopie Syl aurait pu y passer lorsque de jeunes terreurs lui tombaient dessus en sortant du conservatoire. Cette caractéristique pourrait pourtant lui être plus qu'utile à Gotham, une soirée où il se baladerait trop tard, lors d'une de ses nombreuses nuits d'insomnies. • Sylvestre a un amour inconditionnel pour le talent, mais ce qui le fait automatiquement chavirer reste de belles mains caressant les touches glacées d'un piano. • Sa sexualité l'importe peu. Il trouve les hommes et les femmes aussi peu attrayant les uns que les autres. Il « n'a pas le temps de jouer au chat et à la souris avec une personne pour finalement souffrir, avoir le cœur brisé tout en se rendant compte que l'être aimé était plus que banal, le haïr, puis l'oublier. » Non, Sylvestre n'est pas fleur-bleue, pourtant quelques rares personnes trouvent grâce à ses yeux, devenant un bien rare et précieux. À la limite de l'obsession. • Syl ne sourit que très rarement et ne pleure jamais. Trouvant cela totalement idiot et puéril. Pourtant, il laisse quelques larmes couler lorsqu'il se trouve face à une pièce de théâtre, à un concert de musique classique ou une personne possédant un talent exceptionnel. Et il ne sourit gentiment que lorsque quelqu'un parle correctement de l'art qu'il chérit tant. • Sylvestre est complexé à l'extrême par son corps, surtout par son nez, sa taille et son poids. • C'est un professeur et un élève tyrannique. • La plupart du temps, il est détesté des autres professeurs du conservatoire, sachant tout mieux que tout le monde, il adore montrer que ses supérieurs ou ses collègues ne sont que de simples petits cons. • Sylvestre devient de plus en plus sombre, avec le temps. • Le jeune Herman a été amoureux deux fois. Deux fois de trop à son avis. • Il observe chaque personne qui passe dans son champ de vision, aimant comprendre et décortiquer la moindre petite parcelle des âmes l'approchant. • Tout le monde l'admire quand il joue, il sait captiver quiconque l'écoute et même si son égo est surdimensionné, personne ne pourrait le contredire lorsqu'il affirme qu'il est et restera un génie de la musique.  • Il est également très doué pour le théâtre. • Sylvestre ne boit pas, ne fume pas et ne baise pas. Ne trouvant pas cela très intéressant, il n'est pourtant pas un pauvre petit enfant prude et chaste. Il n'éprouve juste pas l'envie de s'exercer à ces ''plaisirs'' là. Pourtant, il ira par curiosité de temps en temps fourrer son nez dans les cheveux d'une blonde, aspirant sa fumer et son alcool. •Sylvestre se lave compulsivement très, ou trop souvent. Ne supportant pas d'être négligé et mal habillé. • Sa plus grande peur restera sûrement toujours l'oubli. Il veut laisser une trace de son passage sur ce monde et montrer qu'il peut y arriver. Que Sylvestre Herman n'est pas un chaton et qu'il peut réussir. Fataliste, pour lui tout le monde mourra, mais pas lui. Lui, il vivra dans le cœur de ses fans. • C'est une personne des plus désagréable quand il le veut. Il est capable d'être odieux. Le reste du temps il reste correct et assez froid. • Il est inspiré par la folie et s’enivre de Gotham. Il possède d’ailleurs chez lui de nombreuses toiles horrifiques faites par un psychopathe qui fut son voisin quelque temps.

En quelques mots : Franc • Snob • Précieux • Hautain • Noble • Prétentieux • Spirituel • Pédant • Méticuleux • Mauvais • Élégant • Froid • Sophistiqué • Solitaire • Talentueux • Complexe • Autonome • Méprisant • Mégalo • Ambitieux • Orgueilleux• Mature • Individualiste • Perfectionniste • Cynique.  

Le marionnettiste
► Prénom : No name
► Pseudo : Pixis
► Âge : 21 ans
► Comment avez-vous connu le forum ? : J'ai quelque peu participé à sa création, alors booon. <3
► Commentaire & suggestions : Nop <3

IMAGES DE KIDDO. & CODAGE DE © MRS HYDE POUR DANSE MACABRE


avatar


Messages : 12
Date d'inscription : 14/08/2016
Métier/Occupation : Pianiste, musicothétapeute, compositeur et professeur de musique



◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Lun 15 Aoû - 15:13

Sylvestre Herman



Biographie


 

La mère de Sylvestre fut rangée dans les 10,3 femmes sur 100 000 à décéder lors d'un accouchement en 1980. Alors que la naissance se passait à merveille, tout se compliqua sans explications. Ce fut comme si le nouveau né avait aspiré la vie de sa pauvre mère. Cette chose tragique entraîna des conséquences somme toute classiques et prévisibles. Tom Herman, le père du gamin, tomba dans l'alcool et d'une manière inexplicable, Sylvestre grandit mieux que ce qu'il aurait dû. Alors que beaucoup d'enfants se seraient plongés dans le drama familial ambiant qui se dessinait dans sa vie, lui se tint droit, apprit les bonnes manières avec sa maîtresse un peu trop sévère et avant même de savoir parlé correctement, il pianotait déjà sur le piano de sa mère décédée. Au début, il en fut réprimandé par Tom, qui refusé qu'on touche aux affaires de sa femme. Puis, après de trop nombreuses blessures, Syl pu jouer comme bon lui semblait, car de toutes manières son père était trop amoché pour se rendre compte que c'était son fils qui jouait et non pas un fantôme. L'enfant était obsédé par l'instrument et malgré les raclés il y revenait constamment.

A l'âge de 8 ans, Sylvestre jouait déjà merveilleusement bien du piano. Il était un génie reconnu dans toute sa ville, un gamin comme on en voit dans ces émissions où des enfants qui ont sûrement été maltraité pour en arriver là, jouent parfaitement d'un instrument. Seulement, personne n'avait jamais poussé Syl à jouer du piano. Il avait de lui même demandé à sa nounou, une grosse dame grasse très gentille et qui était la seule à bien vouloir s'occuper du fils de Tom Herman, de l'inscrire à un cours de piano. Il passa alors ses journées devant l'instrument. Ses nuits également, étant donné qu'il n'avait ni la contrainte des voisins, ni la contrainte d'une famille présente, ayant son père toujours à demi mort sur le canapé.

Personne ne se décida à appeler la protection de l'enfance, car personne ne remarqua que le gamin était maltraité. En effet, sa nounou le nourrissait très bien, l'habillé superbement (il possédait déjà un goût prononcé pour les vêtements trop classes pour son âge) et on ne voyait que l'enfant parfait. Son père n'avait pas besoin de travailler, ayant assez d'argent de côté pour vivre encore quelques années dans son vomis. Quant à sa nounou, elle se refusa de laisser Sylvestre dans une maison qui n'était pas la sienne, loin d'elle.

Sylvestre grandit et devint un enfant trop mature pour son âge, trop prétentieux, trop méprisant, ce qui engendra un flot de haine autour de lui, venant de ses camarades de classe. On le maltraita quelque temps avant qu'il ne sache se rebeller. Au bout d'un certain moment à observer ses agresseurs, Syl apprit à parer les coups et peu à peu à les rendre. Possédant un sens du détail et de l'observation acéré, il semblait savoir tout sur tous. Il comprit vite qu'il se devait d'utiliser ce don pour ne pas crever, lui la brindille insignifiante. Il ne poussa pas ses études très loin et préféra les conservatoires aux bureaux froids de la fac. Il entama en parallèle de sa passion qu'était le piano, des cours de théâtre pour apprendre à parler mieux qu'il ne le faisait déjà, se préparant à la célébrité. C'est à cette période qu'il rencontra Lise, une adorable poupée à l'avenir tout tracé. Elle était faite pour être comédienne. Le temps passa et les deux êtres commençaient à se projeter vers quelque chose de plus grand, de plus beau. Ils s'imaginaient aller à Hollywood pour que Lise puisse s'élever comme il se doit et Syl jubilait à l'idée de voir sa chère et tendre s'épanouir. Il n'avait jamais ressenti ça et il se retrouva changé dans ses bras. Seulement, Tom se rendit compte que l'oiseau allait s'envoler du nid et rejeta violemment la jeune fille. Effrayée, elle décida d'éviter Syl qui ne fut que plus accroché, avant de partir définitivement, loin de lui, ayant eu peur de cet homme qui commençait à l'épouvanter. L'obsession l'avait presque rendu fou et il se promit de ne plus céder place à ce genre de douleur.

Petit à petit, Sylvestre entra dans le monde des grands et se trouva être un virtuose extraordinaire. Le jeune homme pouvait tout jouer de manière plus qu’impressionnante, il chantait également merveilleusement bien, mais c’est le piano qui le fit connaître et sa carrière décolla petit à petit. On le surnommé avec les noms des grands compositeurs passés et il en était fou de joie. Seulement, son inspiration s’épuisa et il tomba dans une dépression plus que grave. Il se rendit compte qu’il avait un problème lorsque après avoir été témoin d’une agression, il se mit à jouer de nouveaux morceaux et à écrire une partition qui allait au delà des autres. Il vit en lui quelque chose qui l’effraya, avant de le fasciner. La folie et l’horreur étaient sa source d’inspiration. Né dans le sang, il lui sembla finalement cela logique, essayant de se rassurer. Il se prit de passion pour ces grands psychopathes, pour la violence et tout autres déviances. Puis tout s’épuisa. La France était trop simple, trop pure, trop banale. Il en avait marre de lire, sans ne jamais voir. De palper, sans ne jamais vraiment sentir. Des crises de colères effrayèrent sa nourrice, il devint violent avec le peu d’amis qu’il possédait. C’est seulement en rencontrant un jeune homme de 5 ans son cadet, qu’il reprit son calme. Un violoniste parfait, aux formes longilignes et aux doigts fabuleux. Il le baisa pour que celui-ci lui joue nuits et jours son art qui était des plus fabuleux. Doucement, il entra dans une relation comme il avait pu avoir avec Lise, en plus contrôlée, en plus froide et moins ouvertement passionnée.

Depuis toujours, Sylvestre avait de grands hommes et de grandes dames pour modèles. Il admirait quelques artistes qu’il trouvait fabuleux. Seulement, un sortait du lot. Enfin, il sortit du lot un jour où sur internet on pu lire : le maestro du crime a été arrêté, il se trouve être Music Meister. Ces deux noms assemblés ainsi dans la même phrase lui fouturent une claque. En effet, Music Meister était un de ceux que Sylvestre pouvait admirer et il se trouvait être en réalité un tueur qu’il admirait également. Son sang ne fit qu’un tour et il décida de recueillir le plus d’informations à ce sujet. Quand la ville de Gotham et surtout Arkham furent citer, Syl ne mit qu’un ou deux mois à en conclure que sa place ne pourrait être que là-bas. Il s’y trouvait une foule de personnes monstrueusement tordues en ce lieu. En France, il en avait fait le tour et se dit qu’il ne pourrait conquérir le monde qu’en allant puiser l’essence de cette ville absolument monstrueuse. La nuit où il s’enfuit de chez lui, son amant eu le cœur brisé et son père un méchant coup sur la tête, juste assez pour qu’il ne l’emmerde pas trop.

Sylvestre ne fut pas déçus. Gotham puait. Cette ville était l’antre de tout ce qui semblait être mauvais sur terre et une partie de Syl lui criait de fuir. Seulement, l’autre, lui disait de rester et de grandir ici, jusqu’à ne plus jamais avoir besoin de source d’inspiration présente. Il s’installa au centre de la ville et prit un poste à un conservatoire en tant que professeur de piano. Il fit la rencontre d’un de ses voisins complétement fou appelé Rodney à qui il acheta plusieurs toiles pour tapisser les murs de son appartement. Il ne passait pas une journée dans ce lieu sans que son regard se fixe quelques minutes sur ces peintures. Une autre des rencontres qui changea son quotidien fut sa femme de ménage, Léonie. Elle rendit sa vie un peu moins solitaire, même s’il s’avérait odieux avec elle, comme avec toutes les autres. Il se trouva merveilleusement bien ici, il ne s’arrêtait plus de composer. Seulement, la ville prit possession de lui petit à petit et il se retrouva enfermé dans d’étranges violences intérieurs. Il commençait à ne plus pouvoir respirer et à entendre une sorte de bourdonnement dans ses oreilles. Il se mettait alors à mettre du Verdi ou du Wagner sur ses enceintes. La musique poussée à un volume qui aurait pu lui éclater les tympans, Syl orchestré au milieu de son salon, essayant de faire partir la douleur de son crâne. Puis le calme revenait, si aucun voisin n’avait eu l’audace de le déranger. Il se sentait devenir fou. Certes, le compositeur avait l’habitude de passer des nuits sans dormir ni manger pour composer, mais il ne s’habituait pas à ces crises de démence.

Après quelques mois bien installé à Gotham il décida d’entrer à Arkham. Non pas comme un patient, bien trop saint pour cela, mais comme musicien. Il chercha encore et encore une solution. Pourquoi un établissement pareil accepterait de laisser ses patients assister à des concerts d’un musicien français? Il tenta même de proposer d’être professeur, tout en se disant que la perspective de parler à ces choses n’était pas la plus agréable. Il avait été à deux doigts d’intégrer l’asile, seulement ils lui avaient collé un psy sur le dos pour dire s’il était en “assez bonne santé mentale” pour intégrer l’établissement en tant que pianiste. Sylvestre avait perdu son calme face à ces questions insupportables qui lui avaient été posé pendant bien trop longtemps et il n’avait pas pu rester une minute de plus face à cet homme détestable qui venait de l’humilier. Puis, un soir, alors qu’il venait de quémander une nouvelle fois, il tomba sur Grace. Ô douce Grace, jolie poupée. Elle lui parla de son projet et il rit intérieurement en l’imaginant essayer de les sauver, mais il ne fit aucun commentaire. Aucun. Et il lui proposa de faire des séances de musicothérapie dans le cadre du projet ambitieux qui faisait battre le petit cœur de Grace. La jolie gentille jeune femme accepta et il en fut des plus soulagé. Il se trouva des plus heureux, malgré l’idée qu’il allait être bien trop en danger à ces moments-là.

Les portes d’Arkham s’ouvrirent alors devant sa silhouette inquiétante et il y mit les pieds avec une jouissance extrême. Il y était arrivé et il se rappela qu'il n'y avait que quelques mois qui séparaient sa vie paisible et douillette en France et son univers palpitant et effrayant, ici, à Gotham. Sylvestre allait enfin pouvoir toujours son but, tout en sachant qu'après, il pourrait en avoir un nouveau, plus grand. Ces portes s'ouvraient sur un monde d'inspiration, de magie et de beauté. Tout ce qui lui fallait pour devenir quelqu'un, pour atteindre l'apogée de son art et pour ne jamais être oublier. Pourtant, Syl reste persuadé qu'un jour il quitterait cette noirceur et il pousserait cette fois-ci les portes du paradis, pour entrer aux panthéon des génies de la musique.

Douce naïveté que de croire que Gotham le laisserait s’en aller... Folie que de croire qu'Arkham n'arriverait pas à l’engloutir, lui aussi...  


IMAGES DE TUMBLR & CODAGE DE © MRS HYDE POUR DANSE MACABRE


avatar


Messages : 12
Date d'inscription : 14/08/2016
Métier/Occupation : Pianiste, musicothétapeute, compositeur et professeur de musique



◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Lun 15 Aoû - 15:44

Tessa Driss
Gasoline Tears
Oh un musicien  110 100


Bienvenu à toi, Bon courage pour ta fiche! J'espère que tu vas bien t'amuser !
Nyan Cat

avatar


Messages : 44
Date d'inscription : 22/05/2016
Métier/Occupation : Danseuse


Profil psychiatrique
Statut : Pensionnaire à Arkham
Relations:


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Lun 15 Aoû - 16:25

Grace Waterhouse
No one's beyond help
Une énorme bienvenue à toi ! <3
J'ai adoré lire ta description physique et mentale. Hâte d'avoir l'histoire !

avatar


Messages : 263
Date d'inscription : 16/06/2016
Métier/Occupation : Post-doctorante en psychologie à Arkham


Profil psychiatrique
Statut : Cliniquement sain
Relations:


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Lun 15 Aoû - 16:42

Patrik Meister
Un rp, un lien, toi et moi, quand tu veux. Love sur toi.

Spoiler:
 

avatar


Messages : 15
Date d'inscription : 07/08/2016
Métier/Occupation : Criminel mélomane


Profil psychiatrique
Statut : Pensionnaire à Arkham
Relations:


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Lun 15 Aoû - 17:33

Sylvestre Herman
@Tessa Driss : Et quel musicien ! Ahah ! Merci jolie jeune fille. Je ne doute pas un seul instant que je vais beaucoup m'amuser sur ce forum !
Dis moi, par curiosité, d'où vient le prénom de ton personnage? ça m'intrigue, c'est très jolie !

@Grace Waterhouse : Merci douce Grace ! Je te remercie pour le compliment, ça me fait très plaisir ! J'ai hâte de te croiser, si tu ne te fais pas manger avant ! Ahah !

@Patrik Meister : C'est o-bli-gé mon amour. Tu m'entends? Obligé ! Et j'ai hâte Wink
Ps: j'adore tes gifs....

avatar


Messages : 12
Date d'inscription : 14/08/2016
Métier/Occupation : Pianiste, musicothétapeute, compositeur et professeur de musique



◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Lun 15 Aoû - 20:23

Tessa Driss
Gasoline Tears
100 C'est d'origine grecque, merci. ^-^

J'aimerais aussi beaucoup un lien 110


avatar


Messages : 44
Date d'inscription : 22/05/2016
Métier/Occupation : Danseuse


Profil psychiatrique
Statut : Pensionnaire à Arkham
Relations:


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Lun 15 Aoû - 21:06

Sylvestre Herman
C'est beau ! Et volontiers Smile On verra ça dès que je suis validé ahah ! <3

avatar


Messages : 12
Date d'inscription : 14/08/2016
Métier/Occupation : Pianiste, musicothétapeute, compositeur et professeur de musique



◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Mar 16 Aoû - 0:39

Ruth Adams
Bienvenue Sylvestre !

J'espère que le forum saura à nouveau assurer ton éclate parmi nous. Je suis ravie que tu sois là !
Ayant appris que tu as encore des corrections à effectuer, et je connais bien la vexation qu'on peut avoir à être lu avant ce cérémoniel, je ne m'avance pas encore trop dans ta fiche. Mais ce que je vois est déjà très plaisant ! Ce forum manquait encore un peu de sassy bitch. En même temps, il n'y en a jamais trop.
Je suis heureuse de retrouver la qualité de ton écriture et ton inventivité fait plaisir !

J'espère que tes finalisations vont bien se passer et à bientôt pour ta validation !

avatar


Messages : 158
Date d'inscription : 20/09/2015
Métier/Occupation : Psychothérapeute dans la grosse mélasse.


Profil psychiatrique
Statut : Cliniquement sain
Relations:


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Mar 16 Aoû - 13:23

Invité
Invité
Bienvenue ! J'aime beaucoup ton Perso est très intéressant






◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Mar 16 Aoû - 17:41

Sylvestre Herman
@Ruth Adams : Merci Ruth !

Je suis contente de revenir parmi vous eheh. Merci c'est gentil et je viens de la terminer, il me semble. J'ai une bonne grosse migraine depuis deux jours et je ne pense pas que je pourrai corriger d'avantage ! Merci pour ces compliments ! Syl était un personnage que j'ai fait évoluer dans l'univers de Gotham, du coup quand j'ai voulu revenir sur le forum, ça m'est apparu évident ^^ ! Même si j'ai pu admirer le fait que Music Meister est le lvl up de Syl ! Je fais jamais exprès de créer des persos qui ressemblent à des persos déjà connus ahah ! Mais je pense qu'il y a de quoi faire sur le forum et que je pourrai jouer avec pas mal d'entre vous Smile
Et merci encore !

@Harleen Quinzel : Merci ! J'espère qu'un lien pourra être construit avec la tumultueuse Harley. ça pourrait être fun, quoi qu'un peu mortel Wink

avatar


Messages : 12
Date d'inscription : 14/08/2016
Métier/Occupation : Pianiste, musicothétapeute, compositeur et professeur de musique



◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Jeu 18 Aoû - 8:34

Edward Nashton
Je suis une Question pour ce monde
Décidément, les mélomanes envahissent Arkham !

Rebienvenue sur le forum, j'espère que les changements et l'ambiance te conviendront et tu resteras avec nous encore longtemps ! Passons tout de suite à la modération de ta fiche.

Elle est excellente, vraiment, ton personnage, ta plume, l'ambiance qui se dégage dès le début de l'histoire. Bon, je pense que tu aurais pu narrer un peu plus ton moral, mais on voit comment est ton personnage et tu respectes largement les lignes voulues.

Ce qui nous dérange ne sont que des détails, mais que tu vas devoir tout de même modifier :

- Certaines formulations de phrases nous posent problèmes. Disons que la métaphore tue la métaphore. Je te demanderai donc de relire ta fiche et de te demander si tous les lecteurs peuvent comprendre ce que tu dis.

Sylvestre a écrit:
Puis, après de trop nombreuses blessures, Syl pu jouer comme bon lui semblait, car de toutes manières son père était trop amoché pour se rendre compte que c'était son fils qui jouait et non pas un fantôme.

- Ton personnage est nyctalope et il a les yeux rouges quand il est en colère. Ok, mais faudrait expliquer le pourquoi du comment (surtout pour les yeux rouges mais parle aussi du fait qu'il est nyctalope), nous expliquer les effets que ça sur sa vie de tous les jours (surtout nyctalope ici mais explique aussi pour les yeux rouges).

- Il a tué son père. Je suppose que les flics se sont un peu penché sur la question. Pourquoi personne a retrouver Sylvestre ? C'est pas genre le premier suspect ? Va falloir développer cette partie, mon beau.

Je pense que c'est tout, mes collègues viendront te voir si autre chose les chiffonnent. Bonne change pour les modifications et on se dit à plus tard, pour ta validation ♥

avatar


Messages : 406
Date d'inscription : 24/06/2015
Métier/Occupation : Booster vos neurones, si vous en avez.


Profil psychiatrique
Statut : Pensionnaire à Arkham
Relations:


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Mar 23 Aoû - 19:30

Sylvestre Herman
Punaise.... J'attendais un message depuis mon post et je n'ai pas reçus la notification de ta réponse... J'attendais un truc qui était déjà là TT

Donc, merci pour tout ces compliments Smile ♥️ après j'aime bien faire ce genre de point par point étant donné que c'est en général libre comme style d'écriture etc... Cette partie me permet de donner des détails et des anecdotes des fois inutiles, mais qui font que mon perso est mon perso.

Alors du coup pour ce qui est de la vue de mon personnage... J'ai du mal à voir vraiment ce que ses yeux rouges ont de si intéressant xD. Quand certaines personnes s'énervent, la pression dans le crâne augmente et les yeux deviennent rouges. C'est vraiment intéressant d'en parler? J'ai modifié légèrement sur le point de sa nyctalopie :

Citation :
• Nyctalope, il a une vue parfaite peu importe l'heure, l'endroit et la luminosité. Pour lui cette particularité est assez banale, car elle fait partie de son quotidien. Il n'en a jamais vu l'utilité, car il a toujours connu le monde ainsi. Il ne s'en ai jamais rendu compte, mais sans sa nyctalopie Syl aurait pu y passer lorsque de jeunes terreurs lui tombaient dessus en sortant du conservatoire. Cette caractéristique pourrait pourtant lui être plus qu'utile à Gotham, une soirée où il se baladerait trop tard, lors d'une de ses nombreuses nuits d'insomnies. •

- Il n'a pas tué son père. " La nuit où il s’enfuit de chez lui, son amant eu le cœur brisé et son père le crane fracassé, juste assez pour qu’il ne l’emmerde pas trop." Et un alcoolique qui se réveil avec un mal de crâne et une bosse, c'est pas si novateur et fou xD

- Pour finir... J'ai toujours écrit avec beaucoup de métaphores, même si "de nombreuses blessures" n'en est pas une pour le coup, car c'est juste un enfant battu. Donc j'ai du mal à voir de quelles métaphores tu parles, car je n'en ai pas vraiment conscience. Tu pourrais m’éclairer sur celles que tu trouves trop abusées?


avatar


Messages : 12
Date d'inscription : 14/08/2016
Métier/Occupation : Pianiste, musicothétapeute, compositeur et professeur de musique



◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Mar 23 Aoû - 22:03

Edward Nashton
Je suis une Question pour ce monde
C'est rien mon grand ♥

Ne t'en fais pas pour ton mental, c'est pas vraiment dérangeant en soit. C'est plus une préférence pour nous et pour garder une certaine cohérence dans les fiches mais vu la quantité d'information fournie et les phrases que tu fais, on a rien à dire à ce sujet.

Contrairement à ton histoire, ahah, transition ! Je sais pas toi, mais quand on me dit "crane fracassé", j'ai tendance à voir de la purée de cervelle et pas juste une grosse bosse sur le front. Le choix de vocabulaire ici amène à confusion. En formulation bizarre, je t'en citerais deux :

- l'oiseau parfait allait s'envoler du nid pouilleux
- Il en avait marre de lire, sans ne jamais voir. De palper, sans ne jamais vraiment sentir.

Pour les yeux rouges, si tu parles des vaisseaux sanguins lors de crises de colère, ce qui est surprenant c'est que tu le mentionnes. C'est comme si tu disais qu'il fronce les sourcils quand il est agacé. Comme tu le disais, ça sonnait comme si ton personnage avait les yeux anormalement rouges. Tu vois ? Il faudrait que tu reformules pour que ça fasse moins "démon" je pense.

Par contre un nyctalope, ne voit pas si bien que ça dans la pénombre. Il ne perçoit pas les couleurs mais seulement la forme des objets grâce aux nuances de luminosité.

J'espère que j'ai pu éclaircir ma modération, si tu as des questions, n'hésite surtout pas !

JE VEUX RP AVEC TOI PUTAIN.
Love sur ton front.

avatar


Messages : 406
Date d'inscription : 24/06/2015
Métier/Occupation : Booster vos neurones, si vous en avez.


Profil psychiatrique
Statut : Pensionnaire à Arkham
Relations:


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Ven 26 Aoû - 22:37

Sylvestre Herman
Du coup j'ai modifié ce qui te gêne:

Citation :
Nyctalope, il voit mieux que certains dans la pénombre et discerne les formes qui l'entourent peu importe l'heure, l'endroit et la luminosité.

Citation :
Le blanc de ses yeux rougit sous la pression dans son crâne, son visage habituellement sans rides est déformé par la colère, sa mâchoire se crispe et son corps se tend.

Citation :
Seulement, Tom se rendit compte que l'oiseau allait s'envoler du nid et rejeta violemment la jeune fille.

Pour la phrase : Il en avait marre de lire, sans ne jamais voir. De palper, sans ne jamais vraiment sentir.

En gros, il lit dans les bouquins à quel point le monde est grand et beau, mais il ne voit jamais rien de ce qu'il en est. Je ne sais pas si c'est clair ? ^^

Du coup, est-ce que c'est mieux comme ça ?

avatar


Messages : 12
Date d'inscription : 14/08/2016
Métier/Occupation : Pianiste, musicothétapeute, compositeur et professeur de musique



◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Sam 27 Aoû - 10:34

Edward Nashton
Je suis une Question pour ce monde
Tout me semble bon désormais, nous te remercions pour toutes les modifications apportés. Tu peux désormais entrer dans l'effrayant monde qu'est l'asile d'Arkham. Essaye de ne pas devenir la Christine de Music Meister ou le nouveau jouet du Joker, ça serait bête de finir sa vie si jeune.

Je te laisse chercher un rang, te recenser un peu partout, te trouver un appartement, etc, etc... Tu connais la maison.

A très vite sur la CB ou en RP !

avatar


Messages : 406
Date d'inscription : 24/06/2015
Métier/Occupation : Booster vos neurones, si vous en avez.


Profil psychiatrique
Statut : Pensionnaire à Arkham
Relations:


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Sam 27 Aoû - 17:37

Grace Waterhouse
No one's beyond help
Bienvenue parmi nouuuus !
Je me répète peut-être, mais j'ai hâte de jouer avec toi <3
J'aime beaucoup ton style d'écriture, et ça doit très bien rendre en rp... *w*

avatar


Messages : 263
Date d'inscription : 16/06/2016
Métier/Occupation : Post-doctorante en psychologie à Arkham


Profil psychiatrique
Statut : Cliniquement sain
Relations:


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le :

Contenu sponsorisé







Sylvestre Herman | La musique est la plus douce des folies
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1