Un petit vote toutes les deux heures !

Le couloir [ft. Jude Nashton]


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Dim 26 Juin - 10:57

Grace Waterhouse
No one's beyond help
Cela faisait maintenant un petit moment que Grace était arrivée sur son nouveau lieu de travail et elle avait pu amplement en faire le tour, chaque étage, sauf les appartements de Jeremiah évidemment. Elle commençait à prendre doucement ses repères, faire connaissance avec le "petit" personnel, largement plus nombreux que ses collègues psychiatres et pas moins utiles pour l'épauler dans sa tâche, au contraire. Elle passait un certain temps à la laverie, dans le box des infirmières et à discuter au détour des couloirs avec les agents d'entretien avec lesquels elle avait sympathisé.

Ce fut un des agents de sécurité pourtant qui l'avertit de visites répétées que recevait sa patiente Marie-Elizabeth Johns de la part d'une amie, apparemment il s'agissait d'une jeune femme qui avait à peu près le même âge que Jezebel et qui restait toujours discuter un long moment avant de repartir. Grace attendit un moment que la jeune femme sous ses soins y fasse allusion elle-même, mais elle n'obtint que de maigres renseignements sur cette amitié qui perdurait à travers les vitres blindées de la salle de visite, ce que la jeune psychiatre savait malheureusement plutôt rare.

Elle consulta le registre, prêté par la secrétaire, afin d'apprendre le nom de la visiteuse, mais ne put remonter beaucoup plus loin, autant par manque de moyens que par pudeur pour la vie privée de la jeune femme. S'il était impossible de garantir aux internes une intimité complète, pour le bien et la sécurité de tout le monde, elle devait régulièrement se faire la réflexion que le monde extérieur n'était pas un asile de fous, et retourner s'y plonger, parfois avec l'aide de Jahan Collins, pour s'y ressourcer et refaire le plein de normalité pour corriger son comportement. Elle se laissait trop facilement emportée, la volonté de soigner ses patients ne devait jamais l'emporter sur l'éthique. C'était un point sur lequel elle n'était pas prête à transiger. Il y avait forcément un moyen de guérir dans le respect de l'autre, et toute autre méthode devait être amendée jusqu'à retourner dans les limites de ce qui était autorisé - ou souhaitable.

C'est la raison pour laquelle elle mit aussi longtemps à approcher Jude Nashton. Elle ne voulait pas la mettre mal à l'aise ou pire, lui donner l'impression de devoir trahir son amie en offrant à Grace les informations qui l'aideraient à mieux comprendre le cas de Johns. Mais si par hasard elle pouvait provoquer chez la thérapeute un déclic qui lui permettrait de se rapprocher de la vérité... Au final, c'est cette idée qui l'emporta. Si elle avait un moyen d'aider sa patiente, elle se devait de le mettre en oeuvre. Elle serait protégée de l'indiscrétion par le jugement de Miss Nashton, qui saurait certainement ce qu'elle était en droit de dévoiler ou pas au regard de la sensibilité de son amie.

Lorsqu'on vint la prévenir que la jeune femme était revenue pour une nouvelle visite, elle fit le tour de l'étage pour passer du côté des patients à celui du public, et patienta dans la salle d'attente au bout du couloir des salles de visite. En voyant la porte s'ouvrir, elle se leva mais ne s'avança pas vers la visiteuse, la laissant venir à elle. Alors qu'elle s'approchait, Grace la détailla du regard, consciente qu'elle-même subissait probablement un examen semblable et que la blouse blanche qu'elle portait en salle de divertissement pour une activité peinture et n'avait pas pensé à enlever risquait d'impressionner défavorablement la jeune femme. Trop tard. Quand elle parvint à son niveau, Grace lui adressa le sourire poli mais chaleureux qu'elle offrait à tous les inconnus dont elle pouvait espérer une relation en bons termes, et qui dégivrait en général les réticences de ses interlocuteurs.

"Vous êtes Jude Nashton, n'est-ce pas ? On m'a parlé de vous, je suis enchantée de faire votre connaissance. Je m'appelle Grace Waterhouse, je suis la thérapeute de Miss Johns."

Elle lui tendit la main dans un geste plus amical que professionnel.

"M'accorderiez-vous un petit entretien ? Si vous n'êtes pas occupée, bien sûr, sinon nous pourrons nous voir plus tard."


avatar


Messages : 263
Date d'inscription : 16/06/2016
Métier/Occupation : Post-doctorante en psychologie à Arkham


Profil psychiatrique
Statut : Cliniquement sain
Relations:



Le couloir [ft. Jude Nashton]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1