Un petit vote toutes les deux heures !

Iced Memories [Oswald]


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Dim 12 Juin - 19:02

Scarlet Elkins
Les vraies délices passent par le supplice
Iced Memories

Oswald & Scarlet  
credit: PONIESATWORK


19/01/2016 :
Scarlet était encore avec Edgar à cette époque… Elle l'aimait et lui aussi même s'il commençait à avoir une réel interrogation sur la santé mentale de sa femme. C'était ce jour-là qu'ils étaient venue à Gotham pour la première fois. Pour le travail de Scarlet. Edgar lui avait dit qu'elle pourrait trouver un poste de psychiatre bien plus amusant que celui qu'elle avait à cette époque. Sans vraiment voir qu'il la menait par le bout du nez droit dans un mur, elle le suivait et était plutôt en accord avec l'idée qu'ils déménagent à Gotham pour qu'elle travaille a Arkham après la naissance de leur enfant dans environ un mois a peine.
Pour se préparer au déménagement et découvrir un peu la ville il avait fait la visite d'un manoir plutôt petit mais joviale qu'ils avaient décidés de prendre pour s'y installer dans deux ou trois semaines. Après ça, Edgar avait invité Scarlet a manger dans un endroit spécial qu'il lui faisait beaucoup penser à elle . L'iceberg Lounge. Scarlet  avait apprécié l'idée et avait préparé une très belle robe pour cette occasion. Une robe bleue glacé qui adoucissait son air dure mais appuyait sa beauté froide.

Quand elle était arrivée elle se tenait élégamment au bras d'Edgar. Tout deux formait un parfait couple d'une autre époque. Quand on les voyait l'envie de leur ressembler pouvait traverser et pourtant leur couple cachait une relation bien plus malsaine qui s'annonçait de pire en pire vu les plans dégradant qu'échaudait Edgar. Encore une fois c'était une très chic soirée qui allait se dérouler à L'iceberg. Tout était mesuré, chic et pourtant vulgaire en même temps. C'était une ambiance tout à fait originale et particulière. Dans ce club, Scarlet ne faisait pas tâche, elle allait avec le décor , elle était en accord parfait avec lui…  


Je me demande bien qui est le propriétaire de cette endroit ..  


Elle avait le sourire aux lèvres et regardait chaque recoin des pièces qu'elle traversait au bras de son tendre mari. Les choses étaient bien, simple à cette époque… Scarlet passait un bon moment, comme d'habitude quand elle était avec Edgar… Cet homme elle l'avait aimé de tout son cœur réellement, elle n'avait jamais cherché à lui mentir ni rien de ce genre, étant toujours des plus sincère et gentille avec lui…  Une fois a proximité de la table il lui retire son manteau et dévoile sa magnifique robe qui laissait voir son nombril sévèrement arrondit. Comme le gentleman qu'il était à l'époque il la laisse s’asseoir sur la banquette en cuir royal. Il lui sourit et ses joues deviennent légèrement teintée de rouge. Scarlet n'avait pas l'air aigri comme elle pouvait en avoir l'air aujourd'hui. C'était une autre femme. Une femme heureuse de partager quelque chose.
La musique était en accord parfait avec l'ambiance de la salle, les serveurs étaient de vrai pro et les avaient servit durant tout le repas de manière tout à fait parfaite et admirable. À la fin du repas la musique invitait à danser et Edgar proposa à Scarlet, mais celle-ci était gênée étant enceinte elle avait peur de paraître bien moins chic et ce n'était pas l'endroit où l'on pouvait se permettre de ne pas être chic. Edgar soupira avec un léger sourire et s'absenta pour aller saluer deux trois personnes qu'il connaissait. Scarlet le rejoignit docilement et se montrait souriante, chaleureuse bien qu'un peu hypocrite devant tous ces imbéciles blindés de thunes que son mari fréquentait… Tout ça elle le faisait avec une élégance et une finesse sans égal. E tant donné le fait qu'il n'y avait  que des boissons alcoolisée qui était servit. La demoiselle se déplaça pour aller en demander une au bar  sans alcool, tout en observant ceux qui l'entourait.  


Un cocktail sans alcool  s'il vous plait.   

avatar


Messages : 101
Date d'inscription : 20/02/2016


Profil psychiatrique
Statut : Admissible à Arkham
Relations:


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Mer 22 Juin - 22:59

Oswald Cobblepot
Assit à une des tables de son propre club, Oswald affichait un sourire satisfait alors qu'il observait les vas et viens des convives et serveurs de son établissement. L'iceberg Lounge était le lieu parfait pour oublier l'instant de quelques heures la vie maussade et dangereuse qu'offrait Gotham. Mais simplement aux plus riches. L'ambiance electro-swing projetait les clients à une autre époque, vidait leurs esprits des problèmes les plus anodins. C'était aussi le lieu ou se faire voir. Il n'y avait rien de plus branché et sophistiqué que le club du Pingouin où l'on pouvait côtoyer les plus grands criminels en toute impunité. Et avec un peu de chance on pouvait parfois avoir l'immense privilège d'avoir la visite inattendue (et non sollicité dans cette havre de paix de la pègre) du chevalier noir.

Il y avait deux semaines que Batman s'était invité à l'Iceberg Lounge. Et incapable qu'il était d'entrer par une porte, il avait jugé tout à fait opportun de débarquer par le toit. Au moins le justicier tant craint de Gotham savait comment faire des entrées spectaculaires. Personne ne doutait de ce don si particulier qu'il avait.
C'était la première fois que le chevalier noir se permettait une entrée si fracassante pour échanger des banalités (telles que des menaces) avec le Pingouin. Ils avaient leurs habitudes, les docks sombres et humides de Gotham ou les réunions qui rassemblaient la pire pourriture de gangster de la ville. Jamais dans son club, jamais à la vu de la société mondaine de la ville. La situation était urgente, il avait été plus brutal que d'habitude. Batman n'avait pas levé la main sur le petit homme d'affaire (qui en était tombé par terre, surpris de voir surgir une si grosse chauve-souris du toit), il l'avait humilié avec un sang-froid remarquable. Ses lointaines années cauchemardesques de lycée lui avaient laissé le lourd héritage du mépris de soi et de la méfiance à l'égards des autres. Sa réussite en tant qu'homme d'affaire lui avait rendu sa confiance en lui et son amour-propre, mais il était facile de deviner que certains cauchemars ne finissent jamais vraiment. Quelques part au fond de son esprit, les brutes du lycée bousculaient encore Oswald dans la salle d'étude, riaient toujours de ses pompes de gonzesses au cours de gym, et certains mots, certaines attitudes, faisaient resurgir tout ça. Les psychologues racontaient souvent des bêtises (presque à dessein), mais en ce qui concernait l'éprouvante persistance des souvenirs, ils tapaient en plein dans le mille. Certains souvenirs s'accrochent à l'esprit comme autant de sangsues. Il suffit d'un dur à l'attitude barbare et primitive pour réanimer ces parasites grouillants.

La chanteuse faisait onduler doucement son bassin dans quelques mouvements paresseux de danse. Sa voix suave avait conquit plus d'un homme. Tous les regards étaient rivés sur elle. L'audience la dévorait des yeux.
Cette fois ce n'était pas lui qui était sous le feu des projecteurs. Et pour une fois il en était bien heureux. Si l'incident avec l'homme chauve-souris avait fait exploser les réservations à l'Iceberg Lounge, la dignité d'Oswald ne s'en était toujours pas remise complètement. Il sentait encore les regards lourds en raillerie, il pouvait voir du coin de l'oeil les sourires narquois, les moqueries. Un homme d'affaire qui se pensait le centre du monde réduit en quelques mots en un gamin qu'on gronde et qui mérite de se faire taper sur les doigts. On revenait au club en espérant que le chevalier noir referait une apparition, pour observer le plafond avec un intérêt non dissimulé ("C'est ici qu'il est apparut, regardez, on voit que le verre a été changé." "Bien sûr que non, c'était par ici. Le cousin de mon beau-frère était là."), pour partager les derniers ragots.

Oswald se hissa sur ses jambes. Il n'allait pas rester toute la soirée à se morfondre pour quelques bruits de couloir, pour des menaces qui ne seraient probablement jamais mises à exécution. Son empire il l'avait battit de ses petites mains. Ce n'était pas un scandale orchestré par un homme qui se prenait pour une chauve-souris qui allait l'empêcher de savourer une si belle soirée.
Il attrapa sa canne pour se frayer un chemin parmi ses convives. Il allait saluer les visages familiers (et qui lui plaisaient), échanger quelques banalités, faire la conversation. S'il dérangeait, il ne s'en rendait pas compte ou il choisissait de l'ignorer.
Oswald ne tarda pas à apercevoir une jeune femme dont le visage lui était inconnu. Non pas qu'il connaissait tout Gotham, mais elle n'était pas du genre à passer inaperçu. Elle semblait sortir d'un de ses films en noirs et blancs, d'une autre époque, tout en elle émanait la sophistication et le raffinement. Il n'en fallait pas plus pour piquer la curiosité du Pingouin. Claudiquant, il la rejoint et lui adressa un sourire des plus sincères.

-Madame. Sans attendre une réaction, il attrapa la main de la jeune femme pour s'incliner, prenant soin d'à peine effleurer le dos de sa main de ses lèvres. L'alliance à son doigt était bien la preuve qu'elle était mariée et certainement d'une position importante. J'espère que la soirée est à votre goût.

avatar


Messages : 133
Date d'inscription : 24/05/2016
Métier/Occupation : Criminel à temps plein, propriétaire du Iceberg Lounge


Profil psychiatrique
Statut :
Relations:


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Lun 1 Aoû - 12:47

Scarlet Elkins
Les vraies délices passent par le supplice
Iced Memories

Oswald & Scarlet
credit: itadakimasu-letmeeat


Aussitôt la commande passée auprès du barman qu'elle était déjà en cours de préparation. Jetant un dernier coup d’œil à Edgar elle s'assoit finalement au bar en faisant attention aux moindres plis de sa robe bleue glacée. Une peinture. Scarlet ressemblait à une peinture au moindre de ses faits et gestes. Non. Plutôt a une statue de glace. Peut-être même les deux. Le barman n'était pas un misérable dragueur qui essaye d'impressionner, non il était absolument élégant dans ses mouvements de préparation, restant souriant. Pour une fois elle se surprenait à apprécier les gestes d'un simple barman. Scarlet était ce soir-là plutôt encline à souris, c'était primordial quand il s'agissait de se montrer. Son regard passive et froid balayait l'ensemble de la salle, voyant tous ses « acteurs » qui se montraient, parfois de manière admirable et d'autres de manière pitoyable. Ce genre de soirée avait le don de distraire Scarlet comme elle aimait. Voir tous ses gens se montrer c'était vraiment marrant à regarder même si elle en faisait totalement parti.
Elle regardait un instant la chanteuse qui était dévorée par toutes les paires d'yeux des hommes présents dans la salle. Attirer autant le regard était quelque chose d'admirable, d'enviable, de désagréable pour les autres femmes présentes, pourtant la psychiatre ne se sentait pas menacée. Elle avait tout : la classe, la différence (avec sa condition physique de génitrice et son look), la beauté, le charisme, la tenue, le chic, le caractère… Elle ne semblait pas jouer de rôle, même si on pouvait aisément le croire avec une extrême facilité. Scarlet était un peu comme une poupée et ce qui lui donnait ce « tout » mais aussi, cet aspect plus sombre, irréel, flippant, presque laid.



Malgré tous ses avantages gentiment confiés par dame nature quelque chose n'allait pas. Non. Tout le monde parlait de choses. De choses particulières à la ville de Gotham, qui ne concernait qu'elle sans aucun conteste. « Batman », « Joker », « Pingouin », « Double face » et j'en passe. Tous ces surnoms, parce que oui il s'agit de surnoms, étaient tous ceux auxquels Scarlet avait été confrontée toute la sainte journée. Sans jamais savoir de quoi il s'agissait vraiment. Évidemment il s'agissait de personnes, mais quelles personnes pourraient bien mériter de porter d'aussi grotesques surnoms . Cette question était celle qui prônait dans la tête de Scarlet en cet instant. Elle regardait écoutait apprenait mais à chaque fois il lui manquait des éléments. Minuscule, mais non négligeable. La commande prête est présentée devant elle et elle le regarde avant de sourire un peu et de relever le regarde pour regarder dans les yeux le serveur et le remercier. Il gardait cet attrait sérieux et ne rougissait pas comme une adolescente victime d'un manque de confiance en soi. Saisissant doucement le verre rempli d'un liquide dégradé de couleurs chaud, elle se tourne pour admirer encore en tendant l'oreille cet endroit parfait.


Puis comme pour briser cette vue parfaite un boiteux s'approche. Boiteux mais classe comme jeune homme, il ne fallait pas le nier. Il souriait mais différemment des autres pour le coup son sourire était des plus sincères, et c'était agréablement visible. Il était petit comme homme et détenait un physique particulier. Tout comme elle. C'était un point commun. Ne pas savoir qui c'était l'embêtait un peu, mais elle souriait en acceptant de lui rendre un sourire lui aussi sincère, au moins pour tous les efforts qu'il fournissait à se rendre très présentable malgré son physique de base quelque peu maladroit. Volontiers elle tend sa main pour se laisser saluer comme il se doit. Elle était vieux jeu mais adorait cette manière de saluer une dame plutôt qu'un vulgaire poignet de main ou un paresseux hochement de tête souriant.

Monsieur. 


Dit-elle en souriant encore avant de récupérer sa main pour écouter la seconde partie de sa phrase. Le sourire toujours de rigueur elle le regarde sans plus se soucier d'autre chose.


Bien sûr, sinon je ne me serais pas gênée pour m'en aller.  


Répond-elle avec un léger accent laissant comprendre sa double nationalité et une pointe de mépris charismatique. Elle savait qu'elle pouvait paraître désagréable facilement même si au fond elle disait simplement ce qu'elle pensait. Ne pas savoir de qui il s'agissait la faisait toujours tiquer. Même si demander était une preuve d'ignorance idiote elle ne pouvait plus tenir en ne sachant pas.


À qui ai-je l'honneur ? 


(Voilà ma réponse, j'espère qu'elle te plaira. Mes excuses pour le temps d'attente. A bientôt n.n)

avatar


Messages : 101
Date d'inscription : 20/02/2016


Profil psychiatrique
Statut : Admissible à Arkham
Relations:


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le : Lun 3 Oct - 22:43

Oswald Cobblepot
Oswald sourit un peu plus face à la ravissante créature qui lui faisait face. Il dévoila ses dents jaunâtres et sales, ses dents de travers plantées dans son palais comme des tombes dans un cimetière de Romero. Il lâcha sa main après une brève pression sur sa paume. Il aimait être entouré de belles choses, avoir le meilleur. C'est pourquoi tous ses invités étaient choisit avec précaution. Pas par lui personnellement, il n'en avait pas le temps, mais il laissait cette tâche délicate à des hommes assez réfléchit pour savoir comment plaire au boss. Comment rester dans les bonnes grâces du Pingouin.

Oswald n'attendit pas que la femme l'invite à s'installer à ses côtés pour le faire. Il était ici chez lui et joli ou non, impératrice ou non, personne ne lui dicterait sa conduite. Toutes ses convives le savait. Il fallait se plier aux volontés du Pingouin quand on entrait chez lui sous risque de voir sa maison finir en cendre et ses parents criblés de balles. Les incidents arrivent si rapidement.
Là, tout de suite, Oswald aurait pu se jeter au sol pour filer sur le ventre que personne n'aurait osé ciller. C'était incroyable les libertés que pouvait offrir le pouvoir. Il ne s'en lasserait jamais.

Le drôle de petite personnage ce passe une main dans ses cheveux gras et attrapa le verre que le garçon venait de poser sur le comptoir bien avant qu'on ne lui ait dit quoi que ce soit. La réponse de la femme lui déclencha un tique, son oeil trembla une fraction de seconde. Son sourire devint bien moins sincère subitement. Il étira une grimace moqueuse sur sa tête hideuse. Mais il ne répondit pas. Elle avait glissé du mépris dans ses mots, lui s'en était emparé et l'avait étalé sur son visage. Il se mura dans un silence et fit flotter son regard sur l'océan d'individus face à lui. La moyenne mare d'individus plutôt. Il fallait rester réaliste.
Il était clair que la beauté fatal face à lui n'avait absolument aucune idée de l'endroit où elle avait mit les pieds. Elle devait être une de ses femmes cruches à poser les mains sur les hanches, servant de présentoir pour des hommes fier d'exhiber leur thune par divers intermédiaires. Il était difficile de lui en vouloir. Les informations devaient mal passer.

-Vous n'avez vraiment aucune idée de l'endroit où vous vous trouvez ni de qui vous avez affaire? Votre naïveté en est presque charmante, madame. Autant que vexante.

Oswald se pencha vers le jeune homme derrière le comptoir pour lui adresser quelques mots dans un souffle avant de revenir à son interlocutrice.

-Vous venez d'arriver à Gotham, n'est-ce pas? Ou vous n'êtes ici que de passage?

Il avait bien entendu la question de la belle et l'envie de la laisser poireauté un peu était tentante. Elle prenait un peu trop ces aises pour quelqu'un qui n'avait aucune idée de ce qu'elle faisait ici. On ne lui avait jamais parlé des dangers de la ville de Gotham? Pauvre fille.

avatar


Messages : 133
Date d'inscription : 24/05/2016
Métier/Occupation : Criminel à temps plein, propriétaire du Iceberg Lounge


Profil psychiatrique
Statut :
Relations:


◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘ ◘

Message envoyé le :

Contenu sponsorisé







Iced Memories [Oswald]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1